Vacances

HomeVacancesChâteau fort & Musée Pyrénéen: les trésors de Lourdes
Château fort & Musée Pyrénéen: les trésors de Lourdes

Château fort & Musée Pyrénéen: les trésors de Lourdes

C’est un château-fort millénaire qui culmine sur un piton rocheux au centre de la ville de Lourdes. Une superbe construction défensive comprenant enceinte, pont-levis, herse, donjon, bastion, dont les premières traces d’occupation par les Comtes de Bigorre remontent au XIe siècle. Le château fort est dans un état de conservation rare ayant résisté aux nombreuses attaques, sièges et affrontements entre bigourdans et béarnais, Français et Espagnols.

A vocation militaire jusqu’en 1889, le château est acheté par la ville de Lourdes en 1894 puis ouvert au public.

Le premier conservateur, Louis Le Bondidier et son épouse Margalide créent le musée Pyrénéen en 1921, retraçant l’histoire de la région du XVIIIe au XXe siècle.

Le musée, intégré au château, qui abrite la plus grande collection sur l’histoire des Pyrénées, est labellisé Musée de France.

La partie extérieure du château fort est une visite tout aussi enrichissante.

Promenez-vous dans le jardin botanique fleuri annuellement, à la découverte d’espèces vivaces, aromatiques, dans un esprit jardin de montagne. Des maquettes d’habitats typiques des Pyrénées jalonnent la visite, abritées par des arbustes miniaturisés en les taillant et pinçant pour les mettre en bonsaïs.

Le point d’orgue de la visite est la vue panoramique sur Lourdes, son Sanctuaire et les Pyrénées environnantes.

Le château fort est ouvert toute l’année ainsi que le Musée Pyrénéen et le Centre de Documentation réunissant un fonds documentaire d’une grande richesse sur l’histoire naturelle et culturelle des Pyrénées.

TEMPS FORTS À VENIR

Le château propose des expositions, animations et conférences toute l’année sur des thèmes variés.

A découvrir dans l’agenda ici

29 février-31 mars

« L’amour de l’art » Acte 2

Une exposition en collaboration avec l’association « art et culture » et l’atelier municipal d’arts plastiques d’après la légende des sabots de Bethmale :

« Les Maures envahissent les Pyrénées au IXème siècle. Ils occupent la vallée de Bethmale. Là, il y a une histoire d’amour et de vengeance de laquelle naît une paire de sabots (esclops) avec une longue pointe effilée comme un dard. Il y a aussi des morts, un défilé du vainqueur et tous les signes de promesses des amours fidèles à suivre.
Mais l’amour vainqueur s’émousse parfois, émaillé de disputes. Notre couple du XXIème siècle est rompu depuis des lustres aux vicissitudes du monde moderne. Madame s’est éprise d’une autre féminité. Elle est devenue créative et le revendique. A la veille d’un énième Noël de tradition, elle présente à son époux ce qu’elle a fait de son dernier cadeau : des sabots à talon aiguille… De l’art et de l’amour, y a-t-il toujours des vainqueurs ? … »

19 mars

L’objet dans l’art, allégorie et détournement

Une conférence d’Alain-Jacques Levrier-Mussat, artiste, qui reviendra sur la notion d’objet dans l’art, à travers les siècles.

16 avril

Jean Giono, « rêveur de montagne »

Une présentation de Jacques Le Gall, maître de conférences et co-directeur des Cahiers de l’Herne Giono 2020 qui revient sur Jean Giono, cet « amateur d’abîmes ».

PATRIMOINE EN BALADE

Le château fort propose aux visiteurs une application pour téléphones mobiles et tablettes « Patrimoine en Balade » avec 14 étapes pour découvrir l’édifice au travers d’anecdotes, récits et légendes.

Frédérique Beauchesne Administrator

Leave a comment